Le nouveau quartier de l’hôpital, en plein chantier depuis quelques années, est équipé d’un mécanisme étonnant qui consiste à récupérer la chaleur de l’eau du lac pour chauffer et/ou refroidir les 1500 appartements du nouveau programme immobilier ainsi que d’autres bâtiments par la suite.

Nommé hydrothermie ou « boucle d’eau« , ce procédé ingénieux consiste en l’installation d’un réseau de 400m et de pompes souterraines qui vont puiser l’eau du lac à 20 mètres de profondeur. À cette profondeur, l’eau est à 6 degrés toute l’année. L’eau est acheminée, via une station de pompage, jusqu’à une chaufferie qui injecte l’eau dans les circuits d’eau chaude sanitaire et dans le chauffage. L’eau est ensuite rendue au lac.

Comme les pompes sont réversibles, le système permettra de chauffer les appartements en hiver et de les rafraîchir en été. Bénéfice écologique prévu avec 1,5 millions de Kg de CO2 économisés et une baisse de la consommation électrique. Pour le lac, l’impact sera indolore : il y a autant d’eau prélevée que d’eau réinjectée et aucun traitement ne sera appliquée sur cette eau. Enfin, les volumes prélevés sont faibles (1% seulement du volume du lac et 10 fois moins que l’eau prélevée par la station de pompage pour le réseau de distribution d’eau potable).

Cette technologie est inédite sur Annecy mais déjà utilisée au Léman. Livraison prévue pour l’hiver 2020. Coût de l’opération : 5 millions d’euros avec 1,7 millions financés par l’ADEME.

Photo : Myrabella